Anorexie masculine recherches

Dossier de psychologie sur l’Anorexie Masculine

 

Présentation

Bonjour,

J’ai 31 ans, et je suis étudiante en psychologie par correspondance.

Le sujet de mes recherches est l’anorexie masculine.

L’anorexie : on en parle tellement en ce moment, qu’on croit connaître. Mais pourtant, on ne connaît rien. Et encore moins le fait que beaucoup de jeunes hommes en souffrent. J’ai de nombreuses questions concernant les causes de la maladie. Je me demande pourquoi les hommes n’en parlent pas ? Pourquoi souffrent-ils aussi de cette maladie dite « féminine » ? Savent-ils ce qui a provoqué cet état ? Est-ce une image de l’homme parfait qu’ils recherchent comme le supposent certains articles ?

Et aussi, s’ils sont hospitalisés, dans quelles structures ? Dans quels services ? Combien de temps ? Ont-ils le droit d’avoir des visites ?

Je me demande aussi quelle est la structure familiale ? Le rôle de père ? De la mère ? Le regard porté sur lui par eux ?

Je vais de forum en forum, je lis beaucoup, mais je ne trouve pas de vraies réponses à mes questions. Ou du moins, je n’arrive pas à faire le lien entre toutes mes lectures.

Si vous passez par là, et que vous avez envie de m’expliquer, de me dire quelque chose, je vous en suis reconnaissante par avance.

 

Drinou.

Dans :
Par drinou
Le 21 décembre, 2006
A 11:46
Commentaires : 16
 

16 Commentaires

  1.  
    AZEAU
    AZEAU écrit:

    Bonjour !

    je vous écris un peu comme on lance une bouteille à la mer …
    J’ai un fils de 21 ans qui présente des troubles du comportement alimentaire depuis quelque temps ; il n’a jamais été un gros mangeur . Mais depuis quelques années , il a « théorisé  » ce comportement alimentaire dans une sorte de végétarisme militant ; il ne mange donc plus que des céréales ou des légumes ; actuellement , il pèse 51 kg pour 1,77 m et son état m’empêche de dormir ; je me fais beaucoup de souci pour lui et ne sais comment faire pour redresser le processus .
    Il est très entêté dans son engagement ( peut – être une façon de s’opposer à moi ) .
    Comme il sort beaucoup, rentre tard , il saute souvent des repas et ne fait qu ‘un repas par jour …quand il ajoute de l’alcool , je suis pétrifiée à l’idéee des ravages que cela doit faire dans son organisme filiforme …
    Mon angoisse est certainement ce qu’il ne faut pas faire ; j’essaie de lui acheter des produits bio pour essayer de compenser quand il est là …

    Tout conseil de votre part est le bienvenu ..
    Je vous remercie par avance .

  2.  
    drinou
    drinou écrit:

    Bonjour Madame,

    Je vous remercie de la confiance que vous m’accordez. Toutefois, je ne suis qu’une étudiante, en aucun cas je ne suis médecin. Mais ce que vous me décrivez est certes, un TCA. Vous dites qu’il n’a jamais été un gros mangeur. A t-il perdu beaucoup de poids ? Depuis quand refuse t-il de manger autre chose que des légumes et des céréales ? Savez vous si il fait du sport ? Et si oui, de façon intense ? Et aussi, rend-il après avoir mangé ?

    Les personnes souffrant d’anorexie ont souvent commencé leurs restrictions en enlevant certains aliments (viande, gras, pain…).

    Le fait que vous soyez angoissé pour lui est tout à fait normal. Il est important de ne pas faire des repas des instants conflictuels, il ne faut pas le culpabiliser, ni le forcer à manger. Il faut instaurer un dialogue, doucement, et lui faire confiance. Si il accepte de manger des produits bio, c’est encourageant.
    En avez vous parlé ensemble ? En avez vous parlé à votre médecin de famille ?
    Si vous voulez me répondre en privé, mon mail perso est ptit_pimousse@hotmail.com.

    Gardez espoir surtout, vos réponses concernant son poids « d’origine », et ses habitudes, pourront peut-être nous aiguiller.
    A bientôt Madame.
    Drinou

  3.  
    Louis d'Ante d'Otrante
    Louis d'Ante d'Otrante écrit:

    Bonjour. Je me présente. Je me nomme Marie Louis. C’est là un pseudonyme. J’ai plus une trentaine d’années. Voici maintenant depuis l’âge de dix sept dix huit ans que je vis ce phénomène qu’est l’anorexie. Bien que je n’utiliserais ici que l’emplois (trouble alimentaire). Cela fait aussi plus de huit ans que j’ai entrepris un travail analytique. Et j’ai compris un grand nombre de chose qui m’aident à poursuivre mon travail.

    Si il peut-être fiable de considérer que la plus part des personnes de sexes masculins qui sont victimes d’anorexie, sont des homosexuels. Pour ma part, je ne le suis pas. Ceux tout en ayant conscience que je me sens mi homme mi femme. Mais j’assume mon image, tant celle que je véhicule au regard de l’autre, que celle que je vois moi personnellement dans le miroir et dont je prend grand soin.

    Pour ma part. De part mon travail analytique. J’ai compris que je me suis enfermé dans cette maladie de part l’image de mon père, avec qui la relation à toujours été très difficile.

    J’ai déjà dans un premier temps été élevé dans un monde principalement féminin de part des problèmes de santé au cours de mes quatre première années de vie. Puis même quand à quatre ans j’ai retrouvé mes parents. Là aussi je ne l’ai voyais que deux mois dans l’année. Devant toujours pour cause de santé vivre la plus part du temps d’une même année dans un centre de soins. Où là aussi, j’ai baigné dans un univers féminin.
    Je n’ai pas vraiment connus mon père. Car au moment où ma vie reprenait une tournée dite normale. Il m’a abandonné. J’ai donc été élevé par ma mère, avec mes frères et ma soeur. J’étais un enfant très difficile, et d’une santé fort fragile. Mon père homme d’une extrême violence et pas fidèle pour un sous. Voilà mon premier soucis. Le rejet de cette image masculine. Car d’autant que je porte le prénom et le nom de mon père, j’ai hérité de sa carrure et d’une certaine ressemblance tant physique que caractérielle. Je me suis tant entendus dire que j’allais être plus tard comme lui. Qu’un jour je me suis tué. J’avais 13, 14 ans. Mais bref, passons sur ce détail même si il est important.
    A 17 ans. J’ai quitté la structure familiale. Et c’est là que tout à commencé… Je pourrais allé plus loin. Mais vus que mon travail que je poursuis avec ma psy s’oriente vers cet univers féminin qui à été ma cocoon. Je tenterais de vous en parler si ce peut-être intéressant pour d’autres..

    Merci : MARIE LOUIS.

  4.  
    drinou
    drinou écrit:

    Bonsoir Marie Louis,
    Tout d’abord, je tiens à vous remercier infiniment de votre confiance et de votre témoignage. J’ai lu attentivement votre texte et je vois que cela fait si longtemps que vous souffrez de l’anorexie… Votre parcours a été semé d’embuches depuis votre enfance et vous vous battez pour vivre dans votre identité. Vous nous apportez des éléments extrêmement intéressants et qui confortent mon hypothèse du rôle du père dans l’anorexie de son fils. Je vous serais très reconnaissante de nous donner de vos nouvelles régulièrement. De plus vous avez réussi à faire un gros travail d’analyse et donc vous pouvez nous en parler.
    Merci encore pour votre témoignage, si vous souhaitez vous pouvez lire les témoignages d’autres hommes anorexiques ou qui ont été anorexiques sur ce blog.
    A bientôt Marie Louis.
    Drinou

  5.  
    Thomas
    Thomas écrit:

    Bnsoir,

    j’ai 20 ans et je m’appelle Thomas J’ai été hospitalisé il y a un an pour anorexie et boulimie. Je pense pouvoir apporter de nombreuses réponses à vos interrogations. En ai-je le recul nécessaire? C’est une autre histoire.. Je reste à votre disposition si besoin.

    Cordialement

    Thomas

  6.  
    drinou
    drinou écrit:

    Bonsoir Thomas,
    Je vous prie bien vouloir excuser le retard avec lequel je vous répond.
    Merci de bien vouloir venir ici apporter votre aide, votre témoignage.
    Ma première interrogation est : d’après-vous, qu’est-ce qui a déclenché l’arrivée de ces deux maladies ?
    La seconde, avez-vous souffert d’anorexie en premier, puis de boulimie ?
    La troisième : comment était votre cercle familial ? Frères, sœurs, mère et père vivants ensemble ?
    J’ai plein de questions ! Je ne voudrais surtout pas abuser de votre temps, merci par avance de ce que vous pourrez nous dire.
    Et surtout, merci de votre confiance.
    Bien à vous.
    Drinou

  7.  
    drinou
    drinou écrit:

    Bonjour à tous, j’en profite pour vous dire que je n’ai pu passer ma licence en temps et en heure, et que j’ai dû arrêter mes études.

    Toutefois ce blog vous reste entièrement dédié, et Nicolas et moi continuons à l’alimenter, pour sa part en poèmes écrits avec toute son âme, et pour ma part, des avancées et articles que je pourrais trouver sur le net ou dans la presse.

    Merci à tous pour votre intérêt.

  8.  
    nicool152
    nicool152 écrit:

    Bonjour Thomas,

    Comme tu dis: le recul nécessaire, c’est une autre histoire… qui s’estompe un peu avec le temps (et bcp d’amour), à mon avis. Toutefois, tu t’en es sorti, et c’est là le plus important! En ce sens, ton témoignage peut nous aider à mieux comprendre et ainsi redonner un peu d’espoir à ceux et celles qui parcourent ce blog.
    Sandrine et moi faisons tout notre possible pour le rendre utile et intéressant. Merci à toi & à bientôt! ;)

  9.  
    Sandra
    Sandra écrit:

    Bonjour,

    Nous sommes deux étudiants en école de journalisme à Bordeaux. Nous réalisons un reportage sur l’anorexie masculine et nous sommes à la recherche d’hommes anorexiques ou l’ayant été qui voudraient témoigner, nous raconter leur combat et répondre à nos questions sur cette maladie.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Sandra et Julien.

  10.  
    daniel
    daniel écrit:

    Bonsoir a tous, je m’apelle Daniel je suis étudiant en 2eme année de CPGE et j’ai 21ans, je suis actuellement anorexique mental depuis 8mois. J’ai perdus 25kilos les 3 premier mois et cela ne cesse de s’accroitre. Je suis dans une phase très difficile. Je ne viens pas ici quérir du réconfort mais c’est toujours agréable de discutter avec des personnes qui nous comprennent. Si vous avez la moindre question n’hésitez surtout pas.
    Pour Sandra, ce serait un plaisir d’apporter une aide quelconque pour votre article.

    à bientôt.

  11.  
    Sandrine
    Sandrine écrit:

    Bonsoir Daniel,
    Merci de votre confiance. Je me permets de vous demandez si vous avez un suivi par un professionnel des TCA ? Car cette maladie nécessite de l’aide, on ne peut s’en sortir seul. Avez-vous pu en parler à vos proches, à quelqu’un de confiance ? Comment puis-je vous soutenir, vous aider ?
    Je tiens à rappeler que je ne suis pas docteur, ni psychologue. Toutefois partager son expérience permet de ne plus rester seul, dans un silence très étouffant. Et aussi de comprendre que l’anorexie n’est pas une fatalité. Mon ami et coauteur de ce blog, Nicolas en est la preuve.
    Nous sommes là si vous avez besoin, ou si vous avez des questions.
    Merci à vous et je vous souhaite de retrouver une harmonie pour votre vie.
    A bientôt.

  12.  
    Nicolas
    Nicolas écrit:

    Bonjour Daniel,

    Désolé de te répondre si tardivement! Comme l’a dit Sandrine, nous ne sommes ni psys, ni docteurs, on essaye juste de faire notre possible pour écouter et informer, sur base de notre vécu notamment. Je ne peux que répéter ce que Sandrine a écrit: il est nécessaire d’être bien entouré, plutôt de personnes qui ne jugent pas et qui – surtout – seront à l’écoute! Après une telle perte de poids, je pense que l’aide d’un spécialiste est plus qu’appropriée. Personnellement, lors de la maladie, je n’ai pas été hospitalisé, encaissant tout et n’importe quoi, multipliant les expériences… On peut en sortir, mais il faut beaucoup de volonté et c’est souvent se condamner à une grande solitude! C’est pourquoi l’aide spécialisée est je pense vraiment intéressante.
    Courage, Daniel! Et n’hésite pas à nous faire part de tes avancées comme de tes reculs, on est là pour çà! A bientôt :)

    Je n’avais pas lu le message de Sandra, sorry. Si tu veux nous contacter personnellement, je peux t’envoyer mon adresse mail. Pas de souci concernant un petit entretien, je l’ai déjà fait pour d’autres journalistes ;)

    Ps: Sandrine, ma chère amie :) , je suis très content de te lire à nouveau sur ce blog! On ne laisse pas tomber!

  13.  
    Sophie
    Sophie écrit:

    Bonjour à toutes et tous, le site est-il actif ? Actuellement en Licence de psy, je compte faire une étude de l’anorexie masculine encore trop perçue comme marginale.
    Merci à vous.

  14.  
    Sophie
    Sophie écrit:

    Bonjour, je me pose une question que l’on ne trouve pas dans les livres….et après ? Quel projet de vie ? et peut on envisager un couple et des enfants et dans quels conditions ? J’aimerai entrer en contact avec des hommes ayant eu un ou des enfants pour entendre et comprendre la vie d’après.
    Quelqu’un pourrait il m’aider ?
    Merci.

  15.  
    drinou
    drinou écrit:

    Bonsoir,
    Le site n’est plus actif mais il reste en ligne encore si il peut apporter quelques pistes.
    Bonne suite à vous.
    Drinou

  16.  
    drinou
    drinou écrit:

    Bonsoir Sophie,
    J’ai eu quelques échanges avec un homme qui vit en couple et a un enfant. Ils vivent son anorexie au quotidien.

    Vous trouverez des liens vers des blogs d’hommes ayant été malades (ou l’étant encore).

    Bonne recherches.

    Drinou

Répondre

 
 

ludomanga2 |
espacebeaute |
Sauvegarde de l'environneme... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Réveillon 2007 -> 2008
| Formation TSSI
| Le Blog de L'actu et de la ...