Anorexie masculine recherches

Dossier de psychologie sur l’Anorexie Masculine

 

Différences sur l’anorexie du garçon par rapport à l’anorexie de la fille

Les cahiers de psychologie clinique, diffusés par le CAIRN, n°18, 2002.
« Si la clinique des adolescentes anorexiques a donné lieu à de très nombreux travaux permettant d’appréhender les modalités tout à fait particulières de leur fonctionnement psychique, l’approche psychopathologique du garçon anorexique apparaît quant à elle beaucoup plus restreinte, voire quasiment absente de la littérature. Ce travail analyse les protocoles T.A.T./Rorschach recueillis sur quatre années, des cinq garçons hospitalisés en pédopsychiatrie pour anorexie grave. Ce matériel met en évidence l’importance de la dépression, où l’angoisse de perte d’objet vient s’articuler à une problématique identificatoire de type homosexuel. Cette approche clinique et théorique permet de mieux comprendre les enjeux psychiques de tels troubles pour améliorer la qualité de la prise en charge psychothérapique. »

 

Vous trouverez ici l’article en entier   « Anorexies féminine et masculine : comparaison« 

I. Orgiazzi/Billon-Galland  (Maître de conférences, Université de Grenoble II),

M. Chappaz  ( Psychologue clinicienne, C.H.U. de Grenoble, Chargée de cours à l’Université de Grenoble II)

 

Dans : Clinique
Par drinou
Le 30 juin, 2007
A 22:04
Commentaires : 2
 
 

Révisions

Bonjour à tous,

Je ne peux pas faire d’article en ce moment car je révise pour les examens de juin. Toutefois, je travaille sur un document sur l’anorexie masculine à l’adolescence. Je vous en ferais un résumé dès que possible, car c’est une mine d’informations.

N’hesitez pas à me laisser des commentaires, infos ou témoignages, je lis mes mails chaque jour et vous répondrais.

Merci beaucoup à tous, courage et patience pour ceux qui sont dans la maladie,

A bientôt, 

Dans : Perso
Par drinou
Le 27 mai, 2007
A 18:33
Commentaires : 6
 
 

La maison des Adolescents

Financée par l’opération « Pièces jaunes », elle est dirigée par le pédopsychiatre Marcel Rufo.

C’est une structure tout à fait novatrice, qui a ouvert ses portes en 2004, afin d’accueillir les adolescents. Les missions de cette structure pluridisciplinaire sont d’offrir un lieu d’accueil, d’information et de prévention, de prise en charge médicale et de suivi, d’enseignement et de recherche sur les pathologies rencontrées à l’adolescence.

Il n’y a pas de séparation avec la famille, sauf si elle est demandée, car pour le Pr Rufo, il est primordial d’associer les parents au traitement de leur adolescent.

Pour le site, voir ici.

 

Maison de Solenn – Maison des Adolescents
Hôpital Cochin
97, bd de Port Royal
75 679 Paris Cedex 14
Tel : 01 58 41 24 24

Dans : Clinique
Par drinou
Le 2 mai, 2007
A 10:11
Commentaires : 0
 
 

Le blog de François ==> Post pour vous François

Bonjour

 

Cela fait 2 jours que je n’arrive pas à trouver votre blog, est-il encore en ligne ?

Si vous l’avez supprimé, pouvez vous me le dire, 

Je pense bien à vous, j’espère que vous nous donnerez de vos nouvelles François. 

Dans : Non classé
Par drinou
Le 19 avril, 2007
A 21:17
Commentaires : 0
 
 

TCA (article paru dans Le Monde)

Article paru dans Le Monde 

Extrait : 

« Les troubles du comportement alimentaire (TCA) : obsession du contrôle de son poids, anorexie, boulimie, avec ou sans vomissements provoqués, les TCA recouvrent une variété de conduites qui surviennent majoritairement à l’adolescence et touchent surtout les filles (9 cas sur 10).

Statistiques : les TCA toucheraient environ 9 % à 10 % des adolescents. La prévalence de l’anorexie mentale, avec des pertes de poids de plus de 15 kg, atteint de 1 % à 2 % parmi les 12-18 ans et la boulimie de 3 % à 4 % .

Symptômes : outre l’amaigrissement rapide, l’anorexie se traduit par un arrêt des règles. L’adolescente est souvent très frileuse, hyperactive, peut développer une acrocyanose des mains et des pieds, avoir la peau très sèche souvent recouverte d’un duvet de poils fins, des ongles cassants, une perte de cheveux anormale.

Chez le garçon, la perte de la libido, de fantasme et d’érection sont souvent considérés en parallèle avec l’aménorrhée de la jeune fille. 

Complications médicales : elles sont multiples et parfois gravissimes. L’anorexie peut entraîner des problèmes cardio-vasculaires, digestifs (constipation), osseux, endocriniens, etc., et peut mener au suicide. »

Dans : Non classé
Par drinou
Le 16 avril, 2007
A 10:03
Commentaires : 0
 
 

Paques

Tradition chocolatée…

Que cette journée ne vous laisse que le gout du plaisir.

Bon dimanche à vous tous, et continuez à vous battre pour qu’elle vous quitte, cette compagne si dévorante…

Dans : Non classé
Par drinou
Le 8 avril, 2007
A 10:54
Commentaires : 0
 
 

L’image du père

L’attachement à la mère est souvent mis en cause dans l’anorexie.

Pour l’anorexie féminine, c’est le refus d’un corps sexué, féminin et donc maternant. La maigreur est la réponse : un corps asexué, ni femme, ni homme, juste un corps qui reste sans forme, qui reste enfant. C’est le refus de ressembler à la mère, le refus de grandir.

Pour l’anorexie masculine, c’est souvent un problème de repère par rapport à la mère. Albert et Al parlent d’une relation d’interdépendance entre la mère et son garçon anorexique. Celui-ci dissimule sa difficulté de se constituer une identité sexuée derrière une anorexie mentale.

Mais le père où est-il ? Il est souvent décrit comme étant passif, soumis à la mère (à sa femme).

Un jeune homme souffrant de TCA m’a permi de me poser une question : Et si l’anorexie masculine était une façon de ne pas ressembler au père ? D’effacer toute ressemblance, d’effacer toute filialité ?

Ce jeune homme lui, s’est rendu compte qu’il souhaitait perdre du poids (son ventre surtout), car son père est est plutôt rond, surtout au niveau du ventre. Aussi déteste t-il ce ventre, qu’il souhaite enlever, faire disparaitre. Pour ne surtout pas lui ressembler.

Dans : Hypothèse
Par drinou
Le 6 avril, 2007
A 10:57
Commentaires : 0
 
 

Le témoignage d’un papa : lucidité et protection

Témoignage sur http://www.enfine.com/

 

LETTRE OUVERTE AUX PAPAS

Bonjour à tous,

J’ai mis de longues semaines à me décider à vous écrire, mais ce que je lis des enfants n’est plus acceptable.

Ces quelques mots ne viennent pas d’un homme au-dessus des autres mais d’un papa qui a découvert bien tard l’anorexie de sa fille.
Au début tout laissait penser à une crise d’adolescence. Les gens me disaient « ce sont des caprices d’enfants trop gâtés ».
Elle s’entendait mal avec sa mère. Et tous de dire « sa mère est tellement chiante ».
Puis, j’ai cherché à comprendre vraiment. Aidé de tiers, j’ai compris certaines choses que je veux partager avec vous.

Nos filles ne sont pas là pour être jolies, intelligentes, sages, et dociles. Elles ne sont pas les photos qu’on montre aux collègues de travail.
Elles sont fragiles ; elles ont aussi des problèmes qui ne sont plus de l’ordre de l’adolescence.
Un papa c’est comme une maman, il doit savoir se remettre en question.
Nous sommes trop souvent sûrs de notre bonne éducation et, quand il y a un problème, nous avons la parade :  » tu élèves mal ta fille ; avec moi il n’y a pas de soucis « .

Arrêtons ce jeu de massacre : la VIE de nos filles est en jeu.

Dans leur mal être nos enfants ont besoin des 2 parents, qu’ils soient unis ou désunis, qu’ils soient mariés ou divorcés.
Je ne sais pas encore pourquoi mais, nos filles s’en prennent souvent, pour ne pas dire toujours, à leur mère… et les papas laissent faire car c’est bien agréable d’avoir le beau rôle.
Sortir de l’anorexie est un combat qui doit se faire ensemble et surtout avec un intérêt commun : rassurer son enfant.

La mère n’a pas le même travail à faire que le père ; ils doivent être absolument complémentaires.
Le père doit rassurer son enfant, aider la fille à se détacher de sa maman. Cessons d’utiliser la culpabilité : c’est du temps perdu et de la maladie en plus car nos enfants utilisent les failles pour s’enkyster dans la maladie.
Battons-nous avec elles, pas de loin mais au-dessus d’elle : faisons-lui une cloche de protection. Apprenons ce qu’elles vivent et expliquons le à l’entourage. Demandons-leur de ne pas juger, de se rapprocher de l’enfant par un petit texto, un petit mot, une petite attention qui donnera à notre fille tout simplement une lueur dans ses yeux si tristes, si noirs.

C’est un combat difficile mais il faut frapper fort car n’oublions jamais que la personne qui vit cet enfer ce n’est pas nous mais notre enfant.
S’il vous plait apprenons à ne plus être transparents (comme j’ai pu le lire dans les témoignages d’enfants).
La guérison de notre enfant passe par le soutien du père et de la mère.
Prenons le temps de nous documenter sur cette maladie car dans la vie, le temps n’est rien mais LA VIE C’EST TOUT.

J’essaie de suivre ce chemin et je commence à voir de la lumière dans les yeux de ma fille.

(posté le 25/12/03)

 

Dans : Témoignages
Par drinou
Le 22 mars, 2007
A 11:46
Commentaires : 0
 
 

« Aidez vos proches à surmonter L’anorexie »

Livre de de Catherine Calippe et Jérôme Palazzolo – Editions Hachette.

«aidezvosproches06small.jpg Cet ouvrage vous propose quatre étapes pas à pas pour soutenir votre proche et l’aider à surmonter son anorexie, avec de nombreux témoignages et des exemples concrets. Comprendre : Les signes qui doivent vous alerter. Les conséquences de l’anorexie sur la santé. Que vit au jour le jour une personne anorexique. Agir : Les paroles à prononcer ou à éviter. Les attitudes à adopter. Comment réagir face aux crises. Se préserver soi-même. Aider : Amener son proche à consulter. Partager le quotidien. Accompagner sans contraindre. Soigner : Les différentes thérapies existantes. Trouver le bon praticien. Quand l’hospitalisation est nécessaire. Comprendre les rechutes et y faire face.

Un livre pour vous conseiller, vous soutenir et vous aider à accompagner votre proche dans sa guérison. »

 

Dans : Clinique
Par drinou
Le
A 10:33
Commentaires : 0
 
 

Un témoignage d’une personne pendant l’hospitalisation

« C’est drôle, j’ai l’impression qu’on a ouvert ensemble des portes.


J’étais enfermée dans une toute petite pièce, je suis contente que
les portes soient ouvertes, j’ai envie et j’ai peur.

Maintenant je dois marcher.

C’est comme si vous me proposiez un grand voyage mais c’est vers un pays inconnu et peut-être dangereux »

Dans : Non classé
Par drinou
Le 12 mars, 2007
A 19:57
Commentaires : 0
 
1...91011121314
 
 

ludomanga2 |
espacebeaute |
Sauvegarde de l'environneme... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Réveillon 2007 -> 2008
| Formation TSSI
| Le Blog de L'actu et de la ...