Anorexie masculine recherches

Dossier de psychologie sur l’Anorexie Masculine

 

Un garçon formidable

Bonsoir,

Un jeune homme a eu la bonté de me donner de ses nouvelles. Il m’autorise à mettre le lien vers son blog ici, je vous remercie de le visiter. Il a 31 ans et souffre d’anorexie depuis 6 ans. Il tient son blog avec courage, car il n’a pas d’ordinateur, et se rend chaque jour dans un cyber café pour écrire. Il témoigne aussi afin que les jeunes filles se rendent compte du danger du vouloir maigrir à tout prix.

Beaucoup de souffrance, mais aussi des moments d’espoir.

Je suis de tout coeur avec vous, merci de m’avoir écrit.

Dans : Témoignages
Par drinou
Le 12 février, 2007
A 20:27
Commentaires : 0
 
 

Vouloir être maigre

Bonjour,

 

J’ai reçu un témoignage qui a apporté un bémol à un article que j’avais mis en ligne. Cet homme, anorexique, ne fait pas du sport pour avoir un corps musclé. Pour lui, avoir des muscles c’est grossir. C’est prendre du poids. Or il ne veut surtout pas grossir. Ni en muscles ni en graisse. Donc s’il fait du sport, c’est pour continuer à maigrir, à éliminer les calories.

Cela change donc les données : cette obsession de la minceur, de la maigreur, est donc aussi présente chez les garçons. Bien sur, ce n’est pas pour rentrer dans le moule des canons de la beauté. La minceur, la peur d’être gros, c’est en réaction au facteur qui a déclenché l’anorexie.  Dans le cas de ce jeune homme, c’est une personne obèse qui, en lui faisant du mal à un moment de sa vie professionnelle, a fait ressortir les souffrances subies lors de sa jeunesse. Souffrances qu’il avait enfoui dans son inconscient. 

Je tiens à remercier ce jeune homme de m’apporter son aide, car il m’aide à y voir un peu plus clair. Son aide, je sais, pourra vous être utile aussi.

Merci à tout ceux qui pourront laisser un commentaire ou un témoignage. 

 

Dans : Témoignages
Par drinou
Le 8 février, 2007
A 12:59
Commentaires : 4
 
 

Article pour l’entourage : comment aider votre enfant en detresse ?

Vittoria Pazalle témoigne de son anorexie. Elle donne des conseils afin de pouvoir avoir les bonnes attitudes, ne pas tomber dans la culpabilité.

Elle insiste sur le fait qu’il ne faut pas vouloir faire grandir trop vite son enfant, qu’il faut lui redonner la place qu’il doit occuper.

Et qu’il faut du temps, du temps pour dialoguer, être au plus près de lui, et ne pas le juger.

Extrait : « Oui, nous avons incontestablement besoin de vous, mais surtout pas de critiques, jugements, gestes brusques, éclats de voix, cris, menaces ou chantages, car nous-mêmes nous nous autocritiquons déjà en permanence et nous dévaluons à un point tel que nous ne sommes même plus capables de nous regarder en face. »

 

Vous pouvez lire ici son article, diffusé sur le site SISYPHE.

Si vous avez des conseils supplémentaires, des infos, merci de laisser votre aide en cliquant sur le chiffre à côté de « commentaire ».

Dans : Témoignages
Par drinou
Le 4 février, 2007
A 19:23
Commentaires : 0
 
 

Un témoignage boulversant sur la culpabilité

Ce jeune homme souhaite que sa mère comprenne son enfer. Elle ne peut pas car elle est dans la culpabilité. Son concubin lui dénigre la souffrance qu’il endure, pour lui cela n’est qu’une passade.

Il en souffre encore plus.

Lisez ici, merci de me laisser votre avis.

Dans : Témoignages
Par drinou
Le 16 janvier, 2007
A 21:17
Commentaires : 2
 
 

Témoignage : une hospitalisation qui a permis la guérison

Témoignage pris sur un forum e-santé.fr

Date de août 2005

 

Bonjour
je suis un ancien anorexique et j’ai été aussi hospitalisé…la première chose que je peux te conseiller c’est de voir quelles sont les différentes sortes d’hôpitaux et cliniques que tu as près de chez toi et qui peuvent t’accueillir. Tous ne proposent pas les mêmes méthodes. Certains n’ont pas su évoluer et forcent encore les patients à manger. D’autres (comme celui ou j’ai été hospitalisé 4 mois) te proposent une aide psychologique, des menus adaptés. J’avais un contrat de mois mais j’étais le seul à décider quelle quantité j’allais manger et si je voulais prendre des compléments nutritionnels pour aider à la reprise de poids. Honnêtement je pense que sans cette hospitalisation je n’aurais pu m’en sortir car c’est une maladie super tenace qui t’envahit et contre laquelle tu peux pas lutter seul…Le fait de ne plus avoir la composition de tes repas à gérer , d’avoir une équipe formée est une solution…se faire hospitaliser c’est un premier pas (peut être le plus dur car c’est une décision difficile)…bien sur tu vas devoir te battre un peu mais dans cette lutte tu sera entourée de personnel adéquat et tu mettras tt les chances de ton coté.

 

 

Et vous qui visitez mon blog de recherches, si vous avez été hospitalisé pour votre anorexie, comment l’avez vous vécu ? Avez vous pu guérir grâce à elle ? Merci de bien vouloir me laisser vos commentaires en cliquant sur le chiffre après « commentaire ».

Dans : Témoignages
Par drinou
Le 5 janvier, 2007
A 22:24
Commentaires : 4
 
 

Sexualité inexistante / Fascination pour les mannequins

Témoignages trouvés sur un groupe de discussion « soutien APD » :

« Fascinée dans l’adolescence par le stéréotype du mannequin svelte et élancé auquel elle souhaite ressembler et qui la pousse parfois jusqu’au bout de sa propre résistance physique, il arrive parfois,qu’elle veuille chasser de ce corps décharné, tout aspect féminin. En règle générale, l’anorexie, au-delà de simples critères physiques,est l’expression d’un manque d’amour (maternel ou paternel), une sorte d’appel à l’aide (Jacques Lacan dans la Relation d’objet,explique que « les anorexiques mangent du rien et veulent montrer que la demande d’amour porte sur un rien, et ne saurait être comblée par une réponse qui offre du quelque chose »).L’anorexique vit mal sa relation avec son corps et a tendance à rejeter la relation sexuelle qui met en scène un corps qui la révulse. »

« Non je ne suis pas d’accord, l’anorexique comme la boulimique ne sont pas des obsédées de la mode et encore moins les victimes de la mode. Nous ne sommes pas fascinées par les « mannequins », et nous ne devenons pas malades pour des images ou photos de filles maigres mais parce que quelque chose nous pousse à le faire.En revanche, je suis d’accord sur les relations sexuelles, qui sont, inexistantes, ça, c’est vrai. »


Bonjour,

Je m’appelle esfire. Je suis boulimique a tendance anorexique depuis l’age de 8 ans. Je pense l’avoir étais même bien avant…

je sais par certitude aujourd’hui que les TCA (trouble du comportement alimentaire) sont un moindre mal. Les TCA permette de survivre paq vivre est impossible. Les problèmes de la sexualité ne sont que d’autre cause. Ils sont là certes mais pas pour TOU(TE)S les malades. L’obsession de maigrir est vrai dans certain cas. Ce sont des maladie assez incomprise par les psy parce que très complexe est il n’y a pas de cas typique a proprement parler.

Quand manger égal aimer est le titre d’un livre.. ça veut dire bcp. On mange paq ça donne un amour nécessaire… parce que il est mal donner, ou absent ou pas ce dont l’enfant a besoin

Il vaut mieux dans bien des cas des TCA quand on voit ce que cette maladie a permis de supporter. les statistiques sont assez explicite. Femme violé, victime d’inceste, violant,ce ,alcoolisme. ce sont soit tout soit une partie de ce que je viens de dire qui sont le lot quotidien de bcp d’anorexique et boulimique. Dans bcp de mes lecture (témoignage de « malade » ou de parent/proches) les gens dise mais non ce n’est pas a cause de la mode… je pense que c’est vrai. Il existe des anorexique qui tombe dedans a cause de la mode. mais est ce la véritable cause? non il y a tjs un problèmes sous les TCA.

les media généralise des fait faux. anorexie->mannequin, boulimique->vomir… c’est loin d’être la réalité. Un boulimique qui vomis est « classé » comme boulimique vomisseuse. La croyance populaire fait croire des chose totalement fausse. Combien de boulimique sont enrobé? bcp! et pkoi se définissent elle comme obèse à cause d’un croyance populaire mais pourtant les fringale incontrôlable ou dans un cours laps de temps on engouffre des milliers de calorie c’est pas de l’obésité… non c’est ce que l’on définit comme boulimie. et a boulimie on ajoute un qualificatif pour vomir , le jeune, les laxatif ou encore »sans technique de contrôle de poids » l’obésité est aussi un maladie psy mais différente dans ces critère

un femme violé pkoi a t’elle de l’anorexie? pour rejeter l’homme et sa sexualité, ou pkoi devient elle boulimique sans technique de contrôle de poids pour dégoûter l’homme et elle même…

J’écris de manière un peu vive mais c’est par ce que je vois trop cette croyance populaire et je sais que chaque cas est différent, que chaque situation est différent et qu’il n’y a pas de généralisation possible…

je m’excuse pour mes fautes d’orthographe, je suis dyslexique et dysorthographique :o )


ce que tu dis est passionnant (et passionnée Sexualité inexistante / Fascination pour les mannequins dans Témoignages space )

je suis assistant social travaillant modestement avec les outils de la thérapie systémique auprès des familles qui le demandent .

et souvent on voit des familles, ou des personnes dans les familles qui sont en grandes souffrances, avec un lien avec une conduite addictive (alcool, nourriture, argent ou autre) ou pas et dont en effet vu d’une manière rationnelle, vu de l’extérieur il suffit de dire « y’a qu’à supprimer le comportement et tout ira pour le mieux » mettant au passage cela sur le compte de la volonté principalement.

Mais en fait si par un moyen plus ou moins imposé la personne arrête son comportement elle se retrouve devant la vie telle qu’elle la fuyait et c’est encore pire pour elle.

c’est vrai que le pire qu’on voit est souvent un « moindre mal » par rapport au pire que pourrait vivre la personne en grande difficulté.

Le travail est parfois de l’amener à vivre petit à petit pour qu’elle sente que ce pire est une peur du pire mais n’est pas le pire en lui même, mais cela ne peut pas se faire intellectuellement me semble-t-il, mais seulement par un vécu ou se mêle le ressenti de la tête, du coeur et du corps.

merci pour ton mail

chaleureusement

Frédéric Baylot Citoyen du Monde

http://www.baylot.org/

Dans : Témoignages
Par drinou
Le 28 décembre, 2006
A 13:14
Commentaires : 0
 
 

Anorexie, homosexualité et complexe d’Adonis

Dans cet article tiré d’un site canadien, l’auteur met en parallèle la dysmorphie musculaire et l’anorexie masculine, beaucoup plus présentes chez les homosexuels.

Il nous donne le cas des hommes qui trouvent leur corps trop peu musclé, voir trop gros, qui vont suivre un régime et faire beaucoup de musculation, jusqu’à l’extrême.

Extrait du texte : Selon M. Leone, (kinésiologue de l’Université de l’Illinois du Sud, qui vient de publier une méta-analyse sur la dysmorphie musculaire dans le Journal of Athletic Training), le complexe d’Adonis est lié aux changements dans les rôles sexuels traditionnels. «Comme les femmes prennent de plus en plus de place dans le monde du travail, certains hommes ont l’impression de perdre le contrôle sur leur vie. Ils se tournent vers le seul domaine qu’ils contrôlent vraiment: la force physique. On peut aussi penser que le phénomène a toujours existé, comme l’anorexie, mais que maintenant on le note davantage parce que les hommes sentent qu’ils peuvent en parler. Avant, un homme ne pouvait pas prendre soin de son poids, de son corps.»

Dans : Témoignages
Par drinou
Le 27 décembre, 2006
A 23:28
Commentaires : 2
 
 

Impact sur la sexualité

Chez la jeune femme anorexique, on sait que la libido est absente, et que l’aménorrhée(1) est un des symptômes de la maladie.

Chez le jeune garçon, qu’en est-il ?

Ian Bolton, ancien anorexique, nous donne quelques explications ici.

Extrait du texte : « Je rencontre régulièrement des gars souffrant de troubles alimentaires qui, en fait, refoulent leur homosexualité. Ils intériorisent ainsi leur colère envers leur corps et leur sexualité. »

(1) L’aménorrhée est l’absence de menstruations chez une femme en âge de procréer.

Dans : Clinique,Témoignages
Par drinou
Le 26 décembre, 2006
A 23:26
Commentaires : 0
 
 

Témoignage vidéo d’un jeune homme anorexique

Suite à un petit régime, il plonge dans l’enfer de l’anorexie. Il ose en parler devant la caméra d’une télé suisse. Il nous explique ses habitudes alimentaires, ses manies. Il travaille. Il veut s’en sortir et suit un programme diététique.

Lien vers la vidéo sur le site de la TSR

Dans : Témoignages
Par drinou
Le 22 décembre, 2006
A 23:00
Commentaires :1
 
123
 
 

ludomanga2 |
espacebeaute |
Sauvegarde de l'environneme... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Réveillon 2007 -> 2008
| Formation TSSI
| Le Blog de L'actu et de la ...