Anorexie masculine recherches

Dossier de psychologie sur l’Anorexie Masculine

 

Antonio Manuel, un auteur à découvrir

Bonjour à tous,

Nous aimons sur ce blog les beaux textes, aussi j’ai le plaisir de vous « copier » ici un écrit de notre ami Antonio Manuel, qui vous le savez participe à ce blog par ses témoignages et commentaires. Le blog où vous pouvez le lire et savoir comment vous procurer son premier livre Par Amour.

 

 

Merci Antonio d’avoir bien voulu que je fasse un article ici.

 

 

 

Samedi 16 janvier 2010 6 16 /01 /2010 16:48

 

ABDELLAH TAÏA M’A-T-IL ABANDONNE?

 

J’écrirai jusqu’à y laisser ma peau. Devoir vendre les livres qu’il me reste et trahir les secrets de ceux qui m’ont aimé.

La vie ordinaire, ma vie, est trop morne, trop obscure, ingrate. Absconse, je ne comprends pas sa destinée.

Le sourire d’un lecteur, caressant, ses yeux reconnaissants, un simple mot d’encouragement et la réalité, soudain, devient intelligible.


Je ne veux pas m’ensevelir dans le néant de l’existence.

 

Abdellah m’a tendu la main. Sans doute en prononçant mon seul prénom a-t-il dû croire s’être mépris? Mais en me promettant l’avenir en une couche inextricable cousue de l’étoffe de nos mémoires et de notre actualité, c’est à moi qu’il adressait le vœu d’être ma moitié d’ange et ma route céleste.

L’ai-je mal compris? Blessé? Déçu? Désorienté?

 

Maigrir rend mon corps rance, pourrit mes sentiments. Je ne suis pas fait pour me déplaire ni pour me vaincre. J’ai engagé ma subsistance dans un combat bien inégal dont la perte seule peut m’abstraire.

Le poids est une histoire de foi en la permanence d’une espérance. Chaque kilo perdu allège la nacelle, hisse la montgolfière dans une orbe de certitude: l’aventure d’une écriture.

 

Il était une fois un grand amour: de vous à moi, de moi à vous, une fois pour toutes, je le confesse.

 

Dans : Non classé
Par drinou
Le 29 janvier, 2010
A 18:57
Commentaires :1
 

1 Commentaire

  1.  
    nicool152
    nicool152 écrit:

    Beau texte, Antonio… L’acte d’écrire, je le conçois aussi comme un acte de pureté, de sacrifice même… qui allège le poids de l’existence. Mais il ne faut pas s’y perdre pour autant, comme nous plongerions – seuls – dans un lac gelé par la neige, non, il nous faut vivre aussi de la chaleur des autres! :)

Répondre

 
 

ludomanga2 |
espacebeaute |
Sauvegarde de l'environneme... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Réveillon 2007 -> 2008
| Formation TSSI
| Le Blog de L'actu et de la ...