Anorexie masculine recherches

Dossier de psychologie sur l’Anorexie Masculine

 

Pour vous…

« Lorsque jour se termine, et que nuit fait grise mine, mon ventre crie famine.

Nul besoin de miroir pour espérer me voir : dehors, tous les chats sont noirs…

Alors, dors mon bel ami malade, fais de beaux songes et puisses-tu te réveiller tel que je fus hier ou serai encore demain (à la même heure) :

Un homme d’esprit pour qui l’argent n’a aucun goût, aucune valeur ; le souffle de ta vie passée suffisant à son éternel bonheur ! »

Dans : Non classé
Par nicool152
Le 26 janvier, 2010
A 9:51
Commentaires : 6
 

6 Commentaires

  1.  
    nicool152
    nicool152 écrit:

    Par ce qu’il y a mille et une façons de raconter, et que le poème en prose s’y prête à merveille, peut-être même davantage que le roman, voici ma propre interprétation de ce texte, pour ceux et celles que celà intéresse:

    Il s’agit d’un homme tourmenté (malade) confronté à un vampire (« l’argent – un crucifix, relatif à la religion catholique, par exemple – n’a aucune valeur »), qui va le convertir à l’immortalité. Les deux premières lignes sont écrites de façon à exercer un jeu de miroir, aussi bien sur le vampire que sur sa future « victime » (qui en est déjà une, car malade d’un mal ignoré, mais qui peut très bien être mis en relation avec la société: « L’argent n’a aucune valeur pour le vampire », et peut-être n’en a-t-il pas ou plus pour sa victime? Encore ce fameux miroir).

  2.  
    francois
    francois écrit:

    Saint paul à écrit dans les évangiles :
     » le démon rode et cherche à dévorer sa proie … »
    Marie Madeleine avait sept démons et c’est jésus qui l’a
    guérie malheureusement à peine s’éloignait elle de lui, elle
    se sentait tourmentée et envahit de ténèbres. C’est pourquoi
    elle restait toujours à ses cotés car lui seul l’apaisait…
    Moi je cherche mon jésus qui pourait me guérir …

    Merci pour ces beaux poêmes…
    Oh fait, suite à une annonce passé sur ton site drinou,
    j’ai répondu à un questionnaire d’une étudiante, elle
    m’à apellé et enregistré, j’espère que ça l’aidera.
    Quand à moi, aprés tant de désilusion, j’insiste encore
    et j’ai rendez-vous avec un psychiatre spécialisé dans
    les troubles alimentaires à 70 kilometres de chez moi,
    je compte beaucoup dessus, j’aimerais bien qu’il me
    prenne dans un de ces services spécialisés et pas en
    psychiatrie comme me le propose les autres …
    On verra bien, j’éssaye de m’accrocher…

    Bon courage à tous
    françois

  3.  
    nicool152
    nicool152 écrit:

    Bonjour François,

    Oui, tout le monde cherche sa lumière et j’espère que tu la trouveras un jour! Moi j’essaye de penser plus positif, d’être plus souriant aussi, et même si çà ne marche pas à tous les coups, il y a des gens à qui çà fait bcp plaisir. C’est peu de lumière parfois, mais mieux que rien… ;)
    J’espère que ton rendez-vous sera bénéfique pour toi. La psychiatrie, je ne sais pas si c’est une bonne solution? L’idéal est – comme tu dis – une prise en charge dans un service spécialisé. Encore faut-il en trouver un, et qui ne soit pas à l’autre bout de la terre… COURAGE! :)

  4.  
    nicool152
    nicool152 écrit:

    Oui, j’ai omis de préciser – pour mon interprétation plus haut -, que si la « victime du vampire » n’a plus aucun goût pour l’argent, et bien c’est peut-être qu’elle est guérie de son mal-être, tout simplement. C’est un effet de miroir avec le vampire, qui lui a une sainte horreur de l’argent, symbole d’une idole qu’il ne vénère pas ou plus. On peut dire aussi que l’argent contribue au bonheur, mais un bonheur de consommation, très loin de l’élevation spirituelle.
    Voilà, j’espère que c’est plus précis. C’est pas facile de s’autoanalyser, mais c’est un exercice qui fait avancer. ;)

  5.  
    drinou
    drinou écrit:

    Bonsoir tous les deux,
    François merci de venir nous donner de tes nouvelles ici ! Je suis sure que tu as apporté grande aide à cette étudiante, c’est tellement difficile de trouver des hommes qui veulent bien témoigner.
    J’ai beaucoup d’espoir quant à ton rendez-vous, quand a t-il lieu afin que toutes mes pensées soient avec toi ?
    Tu vas trouver ta lumière, je le sais.
    Je t’embrasse.

    Nico, merci pour ton poème, toujours sublime, et merci pour ta grande contribution à notre blog.

    A très bientôt !

  6.  
    nicool152
    nicool152 écrit:

    De rien, Sandrine! J’espère que tu vas bien, toi aussi! ;)