Anorexie masculine recherches

Dossier de psychologie sur l’Anorexie Masculine

 
  • Accueil
  • > Clinique
  • > Qu’en est-il de l’anorexie masculine aujourd’hui ?

Qu’en est-il de l’anorexie masculine aujourd’hui ?

Réponse du service Cap’Culture santé

En ce qui concerne l’anorexie, toutes les statistiques s’accordent pour situer la fréquence de ce trouble à 95% chez les femmes et à 5% environ chez les garçons. Cependant la tendance de ces dernières années montre une augmentation des troubles du comportement alimentaire chez les garçons. Il semble que les cas d’anorexie du garçon en période prépubertaire soient plus fréquents qu’à la période pubertaire. 
Le fait que l’anorexie touche majoritairement des filles s’explique, semble-t-il, par le fait que le garçon ait d’autres moyens de vivre son adolescence. L’opposition aux adultes et en particulier aux parents va prendre des formes plus agies : trouble du comportement avec révolte verbale ou physique, opposition sur la scolarité par le refus du travail scolaire, conduites à risques (sports dangereux, drogues, conduites sexuelles à risques)
Source : Anorexie-boulimie, deux maladies à la mode ? par Dr Jacques Maillet 

Pour vous aider dans la rédaction de votre exposé, nous vous conseillons de consulter les ressources suivantes : 
- Le livre Comment vivre avec une anorexique consacre un paragraphe à l’anorexie masculine (p39). 
- L’article L’anorexie masculine, une maladie bien réelle, revue Sportcom Le Mag
- L’article Anorexie : les garçons sont aussi concernés, journal La dépêche

Pour vous aider à définir ce qu’est l’anorexie mentale quelque soit le sexe :
- dossier proposé par l’hôpital Robert Debré Anorexie mentale
- dossier Anorexie : la descente aux enfers, doctissimo.fr 
- Anorexie mentale [D.V.D.] : conférence du 13 juin 2007 / François Lang (conférence disponible en ligne sur le site de la Bibliothèque Municipale de Lyon)
- Quand l’adolescence fait mal [D.V.D.] / un film de Stéphane Krausz; avec le Professeur Marcel Rufo

 

 

 

Source : http://www.guichetdusavoir.org/ipb/index.php?s=37e85896a3fb5afb267a271322ac7081&showtopic=34993

Dans : Clinique
Par drinou
Le 4 août, 2009
A 17:53
Commentaires : 7
 

7 Commentaires

  1.  
    Nicool152
    Nicool152 écrit:

    Coucou Sandrine,

    5% çà me paraît quand même très peu! A 14 ans, à la place de l’anorexie, je ne sais pas dans quoi je serais tombé… La drogue, oui, peut-être bien… En tout cas, on peut – d’une certaine façon – considérer çà comme une manière de se détruire, dans l’oubli… de soi et des autres! Comme de vouloir disparaître, que l’on en soit conscient ou non, en somme.

  2.  
    francois
    francois écrit:

    Bonjour,
    D’accord avec nicolas, l’anorexie est un long suicide,
    un cri de détresse.
    Le dégout de son corps, concernant les garcons, beaucoup
    tombent dans la prostitution.
    Bon courage et merci
    françois

  3.  
    nicool152
    nicool152 écrit:

    Bonjour François,

    Oui, un long suicide qui ne peut cesser (ou du moins « s’atténuer »)qu’avec bcp d’amour. Le sien, pour commencer. Merci pour ta présence ici. ;)

  4.  
    drinou
    drinou écrit:

    Coucou tous les deux !
    Merci de laisser vos présences ici :)
    François je n’ai plus possibilité de te lire sur ton blog, est-ce « normal » ?
    A bientôt.

  5.  
    francois
    francois écrit:

    Bonjour,
    oui, J’ai éffacé mon blog car j’ai voulu rayer
    tout ça, trop de ténèbres et puis j’avous que je
    pensai qu’on m’aurait aidé, plusieurs fois j’ai
    lancé des appels mais jamais personne ne m’à répondu
    ou indiquer une route à suivre, déçu de ce monde virtuel
    ou je croyais que j’aurais pu trouver de l’aide ( sauf drinou
    et nicolas bien sur ). je prend des médocs pour ma tête qui
    me font aller un peu plus aller vers les autres mais c’est trés trés dur mais j’y arrive quand même. Je reste un petit garçon qui refuse toujours de grandir et qui vit avec ces putains de troubles
    alimentaires que je n’arive pas à chasser et qui m’empèchent toutes vies social …
    A bientot
    françois

  6.  
    nicool152
    nicool152 écrit:

    Bonjour François,

    C’est peut-être du rabâché ce que je dis là, mais il faut garder espoir… Je te dis çà, et en même temps, j’ai pas facile moi non plus! Je ne sais plus qui a comparé la vie à une bicyclette, et disait ceci: « Il nous faut avancer pour ne pas être déséquilibré… » Donc, même si on est pas sûr du chemin, il faut avancer. Et puis, comment savoir ce que la vie nous réserve? :)

  7.  
    drinou
    drinou écrit:

    Coucou tous les deux,
    Avancer pour ne pas basculer trop d’un côté et tomber, oui je comprend ce que tu dis Nicolas.
    François tu avances aussi, et c’est vrai qu’on ne sait pas ce que demain nous apportera.
    L’espoir il y en a toujours, un peu, beaucoup, mais toujours.
    On est là tous les deux François pour toi, n’hésite jamais à nous écrire surtout.
    A bientôt.

Répondre

 
 

ludomanga2 |
espacebeaute |
Sauvegarde de l'environneme... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Réveillon 2007 -> 2008
| Formation TSSI
| Le Blog de L'actu et de la ...