Anorexie masculine recherches

Dossier de psychologie sur l’Anorexie Masculine

 

Le poids du regard

L’irlandais Oscar Wilde a dit : « La beauté est dans les yeux de celui qui la regarde. » L’anorexique, tel Narcisse, aurait tendance à trop se regarder dans le miroir, au point d’en devenir dépendant. A force de maigrir, il se trouve de plus en plus attirant et jeune. Plus beau, en quelque sorte. Et il n’en a jamais assez, tout perfectionniste qu’il est ! Mais cela ne dure pas éternellement, car il en va de la survie de son âme. La beauté, même éphémère, a sa part du diable ; son prix à payer.

Une deuxième phrase de Wilde : « Votre visage vieillit à force d’être regardé ». L’anorexique, en se détachant peu à peu de sa chair réelle, cherche t-il à ne plus être regardé ? Voire à disparaître ? Il s’enferme, s’isole et passe son temps à jeûner. Le lien entre « jeune » et « jeûner » est, à ce titre, assez troublant. Dans l’église catholique et orthodoxe, le jeûne est d’ailleurs considéré comme un facteur de purification qui aide à rencontrer Dieu. La vie éternelle, donc.

Dans ces deux phrases, on remarque l’importance du « regard » ; celui des autres et/ou le sien, tout simplement. Le regard « miroir » peut ainsi devenir destructeur, en nous poussant inexorablement vers la folie ; un long déclin désenchanté. Pour guérir, il nous faut briser ce miroir, mais les morceaux restent malgré tout en nous, comme autant de petits bouts de verre dans lesquels il serait trop facile de nous « regarder » à nouveau ! Par comparaison, un alcoolique en fait de même avec la boisson. Attirance et révulsion ; mais ne jamais céder pour continuer à avancer.

 

Dans : Non classé
Par nicool152
Le 15 avril, 2009
A 6:55
Commentaires : 3
 
 

Anorexie mentale masculine : compte rendu de la conférence du 16.12.08, à l’espace Barbara, Nantes

Charlotte Charroy a écrit une thèse « A propos de quelques cas et d’une revue de littérature » et a tenue une conférence sur l’anorexie masculine.

Elle a mis en évidence les hypothèses qui n’ont pas été suivies telles que l’anorexie pour le garçon serait un mode d’entrée dans la schizophrénie, que la gravité serait évolutive et que ces garçons auraient une orientation homosexuelle prévalente.

C’est le sex-ratio le plus déséquilibré de l’ensemble de la pathologie anorexique : 1 sujet sur 10 anorexiques est masculin.

Le tableau clinique et ses facteurs prémorbides sont :

- enfant sans problème. « Enfant image » (BRUCH)

- perfectionnisme, anxiété, hyperconformisme

- surcharge pondérale

- pratique sportive de haut niveau (courses hippiques, à pied…)

- antécédents familiaux (obésité) ===> cette charge génétique est 2 à 3 fois plus importante que pour les anorexies féminines.

 

La symptologie :

- débute vers 16 ans

- facteurs déclenchants : perte, problèmatique sexuelle

- DSM IV

- aménorhée ==> perte de la libido pour le garçon

 

Spécificités masculines :

- hyperactivité physique

- préoccupation autour du corps : recherche du corps musclé, svelte

- fréquence controversée de l’utilisation de laxatif, vomissement…

 

La constellation familiale est banale (Besquin 1983), la mère est le modèle et prend toute la place, fragilité de la place du père dans sa fonction différentiatrice et séparatrice (Oedipe). On note une une fragilité des assises narcissiques marqué par une relation précoce mère-bébé avec dépendance réciproque.

 

L’épidémiologie montre un phénomène d’accroissemment due à une demande de soins de la part des anorexiques masculins depuis une dizaine d’année (on passe à un cas sur 4). Toutefois y a t-il vraiment une faible prévalence ou alors est ce le résultat d’un faible diagnostique ? Le déni de l’entourage est beaucoup plus important quand il s’agit d’un fils malade, le délai de prise en charge est donc plus important.

Les garçons qui ont été suivis ont insistés sur le fait que faire du sport était le moyen d’être avec son père. Le sport est un point de rencontre avec le père.

 

 

 

Dans : Hypothèse
Par drinou
Le 14 avril, 2009
A 9:18
Commentaires : 0
 
 

Création littéraire et anorexie

On distingue généralement, en littérature, le « roman nouveau » et le « roman commercial ». Pour l’auteur de romans populaires, écrire est une activité qui peut s’apparenter aux techniques de drague qu’un homme peut utiliser pour séduire une femme. Si son objectif est juste de la séduire afin de grossir son « tableau de chasse » (ou lectorat !), il « écrira » dans le seul but de lui plaire ; c’est-à-dire d’une façon qui ne reflète pas vraiment ce qu’il est réellement (les fameux « mensonges » de l’écrivain !). Inversement, s’il écrit pour la femme qu’il aime – sa « muse » -, son processus de création sera plus irrégulier et moins contrôlé, car il s’agira dès lors d’un travail de « cœur ». Ce processus peut aussi devenir une drogue dure si l’écrivain souffre de blessures profondes ; il ressentira alors le besoin d’écrire, encore et encore, afin de faire taire chaque jour un peu plus le mal qui le ronge. Finir Son livre peut alors se traduire par « En terminer définitivement avec ce mal ! » Un peu à la manière de certains lecteurs, acharnés et obsessionnels lorsqu’il s’agit de connaître la fin d’une histoire ! Souffrant d’anorexie mentale durant des années, je me suis aperçu qu’écrire me permettait d’expulser le mal de vivre qui me rongeait et qui – parfois – me ronge encore. On dit souvent que l’anorexie est un « mal d’amour », une maladie typique des adolescent(e)s. Pas seulement, car l’anorexie prend racine (le plus souvent) dans des blessures qui remontent à l’enfance – voire même à la naissance du malade. Mettre des mots sur les maux, dans un but de création pure, peut alors signifier « revivre » ou encore « renaître » ! C’est un peu comme un refuge ; une bulle d’enfance qui se reformerait après avoir été détruite… à cause des adultes. Pour chaque nouvelle création artistique, cette bulle gonfle puis éclate, déversant ainsi tout notre amour… jusqu’au prochain livre ; jusqu’à la prochaine épreuve !

Dans : Non classé
Par nicool152
Le 8 avril, 2009
A 7:51
Commentaires : 5
 
 

« L’homme est une corde tendue entre l’animal et le surhumain, une corde au-dessus d’un abîme » Nietzsche

Ces mots du philosophe allemand Nietzsche ont – à mon sens – une forte résonnance avec la maladie qui nous touche. Parce que l’anorexique tend à devenir un surhomme, un esprit sans matière, il risque à tous moments de « flancher » et de tomber dans cet abîme. D’un autre point de vue, si l’anorexique parvient par miracle à retrouver un semblant d’équilibre, faisant pour celà le sacrifice de ses aspirations aériennes, n’est-il pas condamné à rester un animal prisonnier de ses habitudes? j’entends par là un homme « obligé » de se nourrir pour vivre; un être dont la liberté ne sera jamais complète, même si ce « jamais’ s’altère avec le temps. Voilà, libres à vous de méditer sur cette réflexion qui m’est venue à l’esprit (tiens, encore ce fameux esprit!   :mad: ) à lecture de Nietzsche.

Dans : Non classé
Par nicool152
Le
A 7:30
Commentaires : 5
 
 

Nicolas : editeur sur le blog

Bonjour à tous,

Cela fait longtemps que Nicolas nous offre ses poèmes et ses réflexions autour de l’anorexie masculine. Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous annoncer qu’il est éditeur sur le blog. Son expérience et sa réactivité seront une aide précieuse pour tous.

Merci Nicolas d’avoir accepté d’apporter ton aide.

Que notre binôme dure longtemps !

Dans : Perso
Par drinou
Le 7 avril, 2009
A 19:40
Commentaires : 2
 
 

Mélancolie

Bonjour à tous,

Nicolas nous offre ce poème, sombre et mélancolique… Merci Nicolas.

 

« Mon cœur est une fleur qui a mal jusqu’au moindre de ses pétales,

 Car le jardinier, frappé d’amnésie, a oublié le chemin qui mène à lui.

 Depuis, les larmes ont remplacé la sève, et je pleure dans la nuit,

 Rêvant d’un monde meilleur, terreau d’une vie brève… mais idéale. »

 

Dans : Non classé
Par drinou
Le 6 avril, 2009
A 11:15
Commentaires : 0
 
 
 

ludomanga2 |
espacebeaute |
Sauvegarde de l'environneme... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Réveillon 2007 -> 2008
| Formation TSSI
| Le Blog de L'actu et de la ...