Anorexie masculine recherches

Dossier de psychologie sur l’Anorexie Masculine

 

L’enfant blessé, par Nicolas

Bonsoir à tous,

Notre ami Nicolas nous offre encore un poème si poignant qu’il ne peut nous laisser de marbre.

Nicolas : « Je l’ai baptisé « l’enfant blessé ». C’est un modeste hommage à ceux et celles qui essaient d’ »enterrer » leurs peurs en s’imaginant une réalité meilleure. »

 

L’enfant blessé

 

Lorsque la paume de ma main frôle le papier,

 

J’ai la sensation de remonter le temps écoulé

 

Et d’entrevoir, un instant, mon enfance oubliée ;

 

Racine noire de mes blessures non cicatrisées.

 

Je l’imagine alors comme un joli conte de fées ;

 

Histoire fictive d’un garçonnet intrépide et gai,

 

Ecrite avec l’amour qui m’a toujours été refusé.

 

Dans : Témoignages
Par drinou
Le 21 août, 2008
A 17:23
Commentaires : 5
 
 

« Appétit » par Nicolas

Nicolas : « Ce texte est pour ceux et celles qui souffrent de l’anorexie, avec l’espoir ultime d’en sortir un jour. Voilà, j’ai choisi ce mot par ce qu’il signifie « désir » en latin… Pour moi, il ne peut y avoir de liberté sans réel désir. Ne jamais céder au désespoir, même si les échecs sont inévitables au début, c’est déjà se sentir un peu plus libre… »

Appétit

 

Durant longtemps, la nourriture m’a inspiré du dégoût ;

 

Manger était pour moi comme me traîner dans la boue :

 

Un geste aussi douloureux que de me jeter des cailloux.

 

Mais aujourd’hui, enfin résolu à vivre, je ne vomis plus.

 

Le ventre plein, le cœur ivre, je peux entendre le bruit de ce flux ;

 

Une marée montante d’émotions pures, belles et inconnues…


 

Merci encore Nicolas, ce poème en quelques vers en dit plus que de longs discours.

Merci de m’aider pour mon blog.

Merci à tous.

Dans : Témoignages
Par drinou
Le 14 août, 2008
A 21:26
Commentaires : 0
 
 

Solitude, anorexie

Bonjour à tous,

Nicolas nous offre un poème. Toujours vrai, profond, émouvant.

Nicolas : « Des lectures, des rencontres et des émotions; il n’en fallait pas plus pour que je retravaille une dernière fois ce poème, baptisé « Seul », car je souhaitais vraiment faire ressentir ce sentiment de solitude, de lieu clos… propice à la création d’un monde intérieur.
Merci. »

Seul

 

A travers les fenêtres sans âge de ma prison,

 

J’observe leurs visages, si pâles en cette saison.

 

Par comparaison, mon esprit est une page blanche ;

 

Un abîme sombre sur lequel personne ne se penche.

 

Alors, privé de l’air qu’ils respirent, je m’entraîne à rêver,

 

Me fondant dans leurs chairs… pour vivre libre et aimer.

Merci Nicolas, à bientôt. 

Dans : Témoignages
Par drinou
Le 8 août, 2008
A 7:57
Commentaires : 17
 
 
 

ludomanga2 |
espacebeaute |
Sauvegarde de l'environneme... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Réveillon 2007 -> 2008
| Formation TSSI
| Le Blog de L'actu et de la ...