Anorexie masculine recherches

Dossier de psychologie sur l’Anorexie Masculine

 

Sexualité inexistante / Fascination pour les mannequins

Témoignages trouvés sur un groupe de discussion « soutien APD » :

« Fascinée dans l’adolescence par le stéréotype du mannequin svelte et élancé auquel elle souhaite ressembler et qui la pousse parfois jusqu’au bout de sa propre résistance physique, il arrive parfois,qu’elle veuille chasser de ce corps décharné, tout aspect féminin. En règle générale, l’anorexie, au-delà de simples critères physiques,est l’expression d’un manque d’amour (maternel ou paternel), une sorte d’appel à l’aide (Jacques Lacan dans la Relation d’objet,explique que « les anorexiques mangent du rien et veulent montrer que la demande d’amour porte sur un rien, et ne saurait être comblée par une réponse qui offre du quelque chose »).L’anorexique vit mal sa relation avec son corps et a tendance à rejeter la relation sexuelle qui met en scène un corps qui la révulse. »

« Non je ne suis pas d’accord, l’anorexique comme la boulimique ne sont pas des obsédées de la mode et encore moins les victimes de la mode. Nous ne sommes pas fascinées par les « mannequins », et nous ne devenons pas malades pour des images ou photos de filles maigres mais parce que quelque chose nous pousse à le faire.En revanche, je suis d’accord sur les relations sexuelles, qui sont, inexistantes, ça, c’est vrai. »


Bonjour,

Je m’appelle esfire. Je suis boulimique a tendance anorexique depuis l’age de 8 ans. Je pense l’avoir étais même bien avant…

je sais par certitude aujourd’hui que les TCA (trouble du comportement alimentaire) sont un moindre mal. Les TCA permette de survivre paq vivre est impossible. Les problèmes de la sexualité ne sont que d’autre cause. Ils sont là certes mais pas pour TOU(TE)S les malades. L’obsession de maigrir est vrai dans certain cas. Ce sont des maladie assez incomprise par les psy parce que très complexe est il n’y a pas de cas typique a proprement parler.

Quand manger égal aimer est le titre d’un livre.. ça veut dire bcp. On mange paq ça donne un amour nécessaire… parce que il est mal donner, ou absent ou pas ce dont l’enfant a besoin

Il vaut mieux dans bien des cas des TCA quand on voit ce que cette maladie a permis de supporter. les statistiques sont assez explicite. Femme violé, victime d’inceste, violant,ce ,alcoolisme. ce sont soit tout soit une partie de ce que je viens de dire qui sont le lot quotidien de bcp d’anorexique et boulimique. Dans bcp de mes lecture (témoignage de « malade » ou de parent/proches) les gens dise mais non ce n’est pas a cause de la mode… je pense que c’est vrai. Il existe des anorexique qui tombe dedans a cause de la mode. mais est ce la véritable cause? non il y a tjs un problèmes sous les TCA.

les media généralise des fait faux. anorexie->mannequin, boulimique->vomir… c’est loin d’être la réalité. Un boulimique qui vomis est « classé » comme boulimique vomisseuse. La croyance populaire fait croire des chose totalement fausse. Combien de boulimique sont enrobé? bcp! et pkoi se définissent elle comme obèse à cause d’un croyance populaire mais pourtant les fringale incontrôlable ou dans un cours laps de temps on engouffre des milliers de calorie c’est pas de l’obésité… non c’est ce que l’on définit comme boulimie. et a boulimie on ajoute un qualificatif pour vomir , le jeune, les laxatif ou encore »sans technique de contrôle de poids » l’obésité est aussi un maladie psy mais différente dans ces critère

un femme violé pkoi a t’elle de l’anorexie? pour rejeter l’homme et sa sexualité, ou pkoi devient elle boulimique sans technique de contrôle de poids pour dégoûter l’homme et elle même…

J’écris de manière un peu vive mais c’est par ce que je vois trop cette croyance populaire et je sais que chaque cas est différent, que chaque situation est différent et qu’il n’y a pas de généralisation possible…

je m’excuse pour mes fautes d’orthographe, je suis dyslexique et dysorthographique :o )


ce que tu dis est passionnant (et passionnée Sexualité inexistante / Fascination pour les mannequins dans Témoignages space )

je suis assistant social travaillant modestement avec les outils de la thérapie systémique auprès des familles qui le demandent .

et souvent on voit des familles, ou des personnes dans les familles qui sont en grandes souffrances, avec un lien avec une conduite addictive (alcool, nourriture, argent ou autre) ou pas et dont en effet vu d’une manière rationnelle, vu de l’extérieur il suffit de dire « y’a qu’à supprimer le comportement et tout ira pour le mieux » mettant au passage cela sur le compte de la volonté principalement.

Mais en fait si par un moyen plus ou moins imposé la personne arrête son comportement elle se retrouve devant la vie telle qu’elle la fuyait et c’est encore pire pour elle.

c’est vrai que le pire qu’on voit est souvent un « moindre mal » par rapport au pire que pourrait vivre la personne en grande difficulté.

Le travail est parfois de l’amener à vivre petit à petit pour qu’elle sente que ce pire est une peur du pire mais n’est pas le pire en lui même, mais cela ne peut pas se faire intellectuellement me semble-t-il, mais seulement par un vécu ou se mêle le ressenti de la tête, du coeur et du corps.

merci pour ton mail

chaleureusement

Frédéric Baylot Citoyen du Monde

http://www.baylot.org/

Dans : Témoignages
Par drinou
Le 28 décembre, 2006
A 13:14
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

ludomanga2 |
espacebeaute |
Sauvegarde de l'environneme... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Réveillon 2007 -> 2008
| Formation TSSI
| Le Blog de L'actu et de la ...