Anorexie masculine recherches

Dossier de psychologie sur l’Anorexie Masculine

 

Avertissement

Bonjour,

Je suis une ancienne étudiante en psychologie, en aucun cas je ne suis médecin ni psychologue. Je tente de trouver des articles afin de mieux comprendre l’anorexie masculine, et réfléchir sur ses causes, ainsi que sur ses traitements. Merci à tous pour votre visite, vos commentaires, témoignages et conseils.

Dans : Perso
Par drinou
Le 19 février, 2007
A 21:52
Commentaires : 974
 
 

Au bord du monde

Nicolas Moreaux que vous connaissez pour avoir lu certains de ses poèmes sur ce blog, a sorti son livre !!!

Un recueil de poèmes tous plus beaux les uns que les autres. Certains traitent de l’anorexie, au masculin, d’autres de la solitudes, et bien d’autres thèmes chers à son coeur. Alors pour les amoureux des beaux mots, je vous souhaite bonne lecture !

 

Au bord du monde

 

A commander sur tous les sites de livres !

Sur édilivre ici.

Dans : Non classé
Par drinou
Le 23 octobre, 2011
A 20:17
Commentaires : 2
 
 

Mon héroïne 

 

 

De voir cette confiture étalée sur ma tartine 

Je pense parfois à ma propre déconfiture 

Ce jour-là, à la cantine. 

Oui, ce jour-là j’ai découvert ma fausse héroïne 

Ou comment avec moins de fritures 

Mon quotidien fait de murs est devenu régime. 

Je venais de déménager, j’avais du mal à m’intégrer, 

Et je me disais : « l’été on y est sous peu, 

Alors ce serait chic d’en perdre un ou deux… » 

 

Un ou deux, ou plutôt dix. 

Bientôt j’ai eu du mal à compter, 

L’impression de tomber dans un puits, 

De sentir ma raison m’abandonner. 

Bien vite, les autres ont commencé à se moquer, 

De moi, de lui, comme si moi-même, le prix 

Je ne l’avais pas assez payé. 

D’un hier un peu enveloppé 

- Ce beurre doux si généreusement tartiné - 

Mon quotidien s’est salement dégonflé, 

Au point d’avaler tout sec le pain grillé. 

Nuits et jours mon estomac criait 

Eux fouillaient dans mes affaires 

A la recherche de drogues 

Mais sans jamais rien trouver, ni dealers 

Ni dialogues. 

 

Depuis j’ai réussi à m’en sortir, 

A ne plus dépérir de la sorte, 

Pour çà j’ai commencé à écrire, 

Raconter ma vie de cloporte. 

Repris goût à la saine nourriture 

Et c’est bien grâce à elle, 

Son absence de fioritures, 

Sa beauté naturelle… 

Le matin quand je mange, 

Elle est barbouillée de fraises 

Sourit quand mes doigts la caressent 

C’est peut-être çà le bonheur : 

Trouver son héroïne, la vraie, 

L’embrasser sur les lèvres 

Et ouvrir les yeux sur ces petits moments 

D’allégresse ! 

 

A Sandrine et Lily… 

Dans : Non classé
Par nicool152
Le 22 novembre, 2010
A 20:41
Commentaires : 4
 
 

Une chanson sur l’anorexie, l’addiction…

Quelques mots pour Ana 

 

 

Il faut que je vous parle 

D’elle  

De cette fille modèle 

Jamais dans son assiette 

Dont je passe mon temps 

A ramasser les miettes 

 

A peine quelques 

Miettes, oui, 

C’est déjà trop 

Surtout qu’elle se croit 

Bardée de défauts 

Souvent insignifiants 

Trop ronde, trop potelée 

La pauvre enfant 

 

Jamais rassurée 

Sur son poids 

Proche du zéro 

Telle une came 

Que distille miss météo 

Entièrement refaite 

Une brindille 

C’est tellement beau 

 

Personne ne la comprend 

Tout là-haut 

Même pas lui 

Sur sa croix cloué 

Même pas son frère 

Ni ses parents outrés 

Il y a juste les toilettes 

Fermées à clef 

De l’appartement 

Son oubliette 

 

Et ce bruit qu’on entend 

Qui hante leurs pensées 

Non moins secrètes 

Comme une eau puante 

S’écoulant la nuit 

Avec des débris d’aliments 

Avariés, obsolètes 

 

 

 

 

 

Alors j’écoute votre émission 

Celle de Delarue 

Momentanément suspendu 

Pour abus de fumette 

Où quelques-uns semblent 

Avoir des points de vue 

Sur tout ce qui est disette 

Et je me disais : 

 

- N’avez-vous rien à dire ? 

Quelques mots pour la faire revenir ? 

N’avez-vous rien à dire ? 

Ces maux de l’esprit 

Dont vous seriez l’élixir ? – Refrain 1 

 

- Parce que j’ai beau lui dire, moi, 

Qu’elle est belle et toute jolie 

Ce satané miroir 

Aura toujours son mot à dire 

Oui, toujours son mot à dire 

Ô putain de cruel désespoir – Refrain 2 

 

 

 

 

 

Dans : Non classé
Par nicool152
Le 13 octobre, 2010
A 9:21
Commentaires : 0
 
 

Feu

Je me souviens d’elle
Comme si c’était hier, 

Ses éclairs irréels, 

Aujourd’hui ordinaires. 

Elle était belle, 

Rencontrée des années 

Plus tôt, 

Près d’une gare 

Aux allures de château 

Lugubre et abandonné, 

Où chaque jour, 

Tel un damné, 

Je me rends tôt…

Je me souviens de lui, 

De sa douce mélancolie, 

Sans attaches ni outils, 

Si peu enclin à la vie. 

De son père absent : 

Bougie consumée 

Dans le néant 

D’une nuit noire… 

Ne sachant où 

Et quoi chercher, 

Jusqu’à cet espoir 

- Une femme - 

Au risque de s’y brûler ! 

Dans : Non classé
Par nicool152
Le 15 septembre, 2010
A 20:22
Commentaires : 0
 
 

L’anorexie inversée

Bonjour à tous, après de longs mois sans nouvelles sur l’anorexie, je vous mets ci-après un lien vers un article de 4 pages sur l’anorexie inversée.

Très intéressant, à lire sur Service vie.com

« Les hommes n’échappent pas à l’obsession du corps parfait. Ce que l’on appelle la dysmorphie musculaire, ou anorexie inversée, est une variante des troubles alimentaires et concerne les hommes et les athlètes.

Les hommes qui souffrent de dysmorphie musculaire ou d’anorexie inversée, aussi connu sous le nom de complexe d’Adonis, ne trouvent jamais leurs muscles assez gros, par opposition aux anorexiques qui ne se trouvent jamais assez minces. « Les hommes sont beaucoup plus préoccupés par la musculature que par la maigreur », rapporte le Dr Howard Steiger, chef du Programme des troubles de l’alimentation à l’Institut Douglas quand on lui parle d’anorexie chez les hommes. « La musculation, c’est un peu l’équivalent. Il y a beaucoup de compulsion autour du corps. Mais ils peuvent avoir une obsession avec leur corps sans que ce soit de l’anorexie nerveuse », poursuit-il.

Cette obsession pour les abdominaux taillés au couteau et les épaules de culturistes se traduit généralement par un entraînement intensif. Après s’être inscris dans un centre de conditionnement physique pour lever des poids, histoire d’augmenter leur masse musculaire, les hommes qui souffrent de dysmorphie musculaire, entreprennent une diète pour perdre du gras. Ils se lancent dans un programme d’alimentation aux protéines, se font des laits frappés enrichis de suppléments alimentaires et explorent l’univers des stimulants. La plupart en viendront à prendre des stéroïdes et autres produits supposés brûler le gras. »

 

Suite à lire ici (la maladie et les symptômes).

 

Dans : Clinique
Par drinou
Le 5 septembre, 2010
A 21:02
Commentaires : 6
 
 

Espoir 

 

Quand la vie 

N’est pas féconde, 

Comme il est triste 

D’errer seul 

Sur la terre ronde, 

Imaginant les couleurs 

D’un monde 

Pour mieux vivre la douleur 

Qui l’inonde. 

 

Sur cette terre d’enfance 

Cent fois traversée, 

Où les herbes folles 

Comme autant de souvenirs 

Égaient les pavés, 

Centenaire après toutes 

Ces années d’errance 

Un jour sans te voir 

Je t’ai rencontré. 

 

Quelques moments d’espoir 

Il me restait alors, 

Que je sais aujourd’hui 

Les plus beaux. 

Car même aveugle 

Au dehors, 

Plaire j’ai pu à nouveau… 

 

 

A ceux et celles rencontrés, 

Aveugles ou non, 

Dont l’espoir 

Est la seule religion. 

 

Dans : Non classé
Par nicool152
Le 31 août, 2010
A 20:22
Commentaires : 2
 
 

De temps à autre, des lambeaux

Viennent s’y greffer,

Que je détache aussitôt, effrayé.

Cessez de croire ou d’avoir raison ;

Nul ne sait voir au-delà de la passion.

Pas comme lui, pas comme vous.

Certains regards sont discrets, d’autres non ;

De mes os saillants ne subsiste que ce nom :

« Ano », un mot suscitant l’incompréhension.

Dans : Non classé
Par nicool152
Le 7 juillet, 2010
A 19:48
Commentaires :1
 
 

« Si très souvent je m’y blottis,

C’est que triste réalité me poursuit,

Tel un enfant maltraité, hors de lui.

Dans ses feuilles vivent les songes,

Les pages d’un livre, vrai mensonge.

Tout autour, le sommeil des tombes.

Dans son tronc coule de l’or,

L’encre qui soigne – ensorcelle -

Ce beau vert au pied duquel je meure,

Mon frère orme, ma parcelle… »

Dans : Non classé
Par nicool152
Le 16 mai, 2010
A 10:22
Commentaires : 3
 
 

« A chaque heure écoulée, le même rituel ;
Une autre destination, me faire la belle

J’aime regarder les visages, deviner leur âge,
Redessiner la vie, le temps d’un voyage.

Un mot, un trait, titillent mon imagination
Et c’est d’un rêve qui brille que sort ma création.

Dans le train du jour, pas un son, pas un regard ;
Ils dorment tous, comme si dehors tout était noir

A cet instant, je me sens invisible tel un chasseur,
A l’abri de ma peur, invincible, observant…

…Cette jolie jeune femme, menue, presque frêle.
Envie de lui parler, de la suivre dans le monde réel !

A l’arrivée, le ciel est bleu, sans l’ombre d’un nuage :
Ma vie a changé en mieux, j’ai cessé d’être sage… »

Dans : Non classé
Par nicool152
Le 6 mai, 2010
A 8:58
Commentaires :1
 
 

Demande de témoignage

Bonjour à tous,

Je vous copie ici le mail reçue par une journaliste. Sa démarche est saine et je me permet donc de vous la transmettre.

Bonjour,
je suis journaliste pour un magazine de santé publique qui s’appelle « Etat de Santé » et qui est diffusé sur La Chaine Parlementaire (LCP).
L’été arrive et certains de mes confrères journalistes ne vont pas hésiter à nous bombarder de « une » spécial régime, minceur….

Avec l’équipe, nous nous sommes dits qu’il serait peut être plus intéressants de changer un peu d’approche et de questionner le rapport que nous avons au corps et à l’image, une image conditionnée par la société, les normes, les mannequins, la mode, la publicité, les relations amoureuses… autant d’éléments qui nous poussent vers une course effrénée à la minceur, et de plus en plus, à la maigreur.

Peut-être y a t il parmi vous des  jeunes hommes/ hommes  qui connaissent ce parcours et qui accepteraient de discuter avec nous, de raconter leur parcours, et la difficulté de sortir de l’anorexie ?

Par ailleurs, par souci  de respect et de non intrusion massive dans la vie des interlocuteurs, un seul journaliste  fait les images et les interview: un Journaliste Reporter d’Image ( qui fait les images, interviews). Pour ce sujet, il s’agira de Tristan Dessert.

Nos deux reportages ( 6 à 8 mn chacun) sont suivi d’un entretien avec de grandes figures du monde socio-médical et le but est d’ouvrir la parole, de renseigner, de se demander pourquoi on arrive à une telle situation, quelle est la responsabilité de la société, du monde médical, etc… et que faire pour une meilleure connaissance de ce trouble, une meilleure prévention et une meilleure prise en charge…

Je me tiens bien entendu à votre disposition pour en parler (cf mes coordonnées en signature). Voici aussi le numéro de téléphone de mon collègue Tristan : 06 40 13 01 35.
N’hésitez pas à m’indiquer vos coordonnées pour que je puisse vous appeler.

Très cordialement,

Meryam

Dans : Non classé
Par drinou
Le 19 avril, 2010
A 13:08
Commentaires : 0
 
12345...14
 
 

espacebeaute |
José Luis ORTIZ SANTILÁN |
Sauvegarde de l'environneme... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Réveillon 2007 -> 2008
| Formation TSSI
| Le Blog de L'actu et de la ...